Des nouvelles d’Hervé Ryssen — Suite #2

Jeudi 4 mars 2021, la nouvelle demande de mise en liberté pour Hervé RYSSEN a été acceptée. Cela signifie que la justice a levé les détentions provisoires qui pesaient sur lui. Il y en avait deux, pour une peine de 12 mois ferme et pour une autre de 8 mois ferme. Ces deux peines avaient été prononcées en première instance. Hervé RYSSEN a fait appel de ces deux décisions, mais les juges avaient aussi demandé l’exécution provisoire de ces deux peines de prison, avant le jugement en appel.

Depuis le 4 mars dernier, Hervé RYSSEN n’est désormais plus « prévenu » mais uniquement « condamné ». Il est maintenant en détention uniquement pour plusieurs condamnations définitives, qui équivalent à 9 mois de prison ferme.

Son nouveau statut de « condamné » lui a permis de déposer immédiatement une demande de libération sous contrainte auprès du juge d’application des peines. La commission a eu lieu vendredi 12 mars. La réponse a été signifiée à Hervé RYSSEN ce matin, mercredi 17 mars. Verdict : sa demande est refusée. Et le juge lui retire 10 jours de réduction de peine en conséquence de l’affaire qui l’a conduit au quartier disciplinaire.

(Petit rappel : Hervé RYSSEN a passé 8 jours au « mitard » car un détenu guadeloupéen l’a accusé d’avoir tenu des propos racistes à son égard. Ces dires ont été corroborés par un surveillant, mais infirmés par les deux autres témoins directs.)

De plus, hier, mardi 16 mars, Hervé RYSSEN a de nouveau été extrait de sa cellule. Il a été placé en garde à vue durant toute la journée pour être entendu dans l’affaire qui l’oppose à ce détenu qui l’accuse de propos racistes. Ce dernier a porté plainte contre Hervé RYSSEN. L’audition s’est très bien passée. Hervé RYSSEN a enfin pu dire tout ce qu’il souhaitait sur ce détenu et cette accusation, ce que l’administration pénitentiaire ne lui avait pas vraiment permis de faire jusque là. La commission disciplinaire (10 minutes) et la commission de l’application des peines (20 minutes) ne laissaient tout simplement pas le temps nécessaire à Hervé RYSSEN de se défendre convenablement…

À l’issue de cette garde à vue, l’affaire est toujours en cours. Au vu de tous les nouveaux éléments apportés par Hervé RYSSEN, l’enquête va se poursuivre. Hervé RYSSEN continue de dire qu’il est innocent. Il attend toujours la réponse du recours intenté par Maître BONNEAU dans cette affaire.